Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 21:22
Journée de pause, quelques jours sans "alimenter" le blog qui a véritablement pris un rythme de croisière grâce à vous, j'en ai profité pour repenser mon système de mise en ligne.

Les photos seront mises en ligne en avance des textes du carnet de route. Elles seront dans tous les cas en rapport avec l'étape du jour.

Une manière de faire vivre le blog en limitant mes temps d'absence et surtout vous permettre de profiter au plus vite des images.

Les page seront donc évolutives .             " Mais reprenons notre route ... "



_______________________________________



Ce matin nous avons repris notre route afin de quitter la région des lacs. Nous parcourons le plateau en recherchant un passage par un col devant nous permettre de rejoindre la vallée de l'Orkhon. Nous découvrons des traces de roues et décidons de suivre une piste qui semble se diriger vers notre direction générale de marche.


Greg une fois de plus ouvre la route à travers le Parc naturel du Hangaï.


Dernière vue sur l'un des lacs ( ancien cratère, dernier témoin de l'activité volcanique du lieu) avant de passer le col.


Très rapidement nous croisons des colonnes de yaks qui précèdent la fastidieuse progression de groupes de marcheurs et de cavaliers mélangés (cherchez le problème, car la vitesse d'un homme et d'un cheval ne sera jamais la même et je ne parle même pas du différentiel qui existe entre un cheval mongol et un touriste occidental ... ) Ces derniers sont encadrés par des guides et bénéficient d'une assistance logistique qui nous laisse sans voix. La Mongolie intéresse de plus en plus de voyageurs qui comme nous souhaitent découvrir ce pays resté vierge du tourisme de masse.

Mais pour combien de temps et à quel prix si on en juge par la quantité de déchets laissée par certains voyageurs provenant de Chine ou de certains pays de l'Est (Et quelques français aussi, nous en avons vu ...)

Il convient également de parler des agences de voyages et pas seulement locales qui offrent des prestations inadaptées voir grotesques, durant lesquels  des gens parcours la steppe assis dans des gros 4x4 surchargés qui ne s'arrêtent que pour permettre à leurs occupants d'assouvir leurs besoins naturels ... Bref !


Une colonne de Yaks passe le col avec les bagages de touristes ( C'est clair nous ne sommes pas sur le même trip ...)


Nous redescendons, en passant quelques passages pentues qui nous obligent à revoir la fixation de nos bagages sur Bob, notre cheval de bat. Arrivé sur le plat, nous suivons une petite rivière que nous traverserons plusieurs fois et qui serpente au fond d'une jolie vallée exempte de toute vie humaine.

Descente au fond de la vallée qui nous conduira vers l'Orkhon, mais dans quelques jours seulement.


Steff, le "p'tit cheval" et Bob traverse la rivière.


Nous en parlerons comme étant " la vallée des Yaks " tellement  ce plis du terrain abrité des vents compte de ces spécimens. Greg est heureux, il semble avoir une forte attirance  pour les yaks et depuis le départ ... Il est temps que l'on retrourne à la civilisation


La vallée des yaks. C'est ainsi qu'on pourrait l'appeler tellement il y en avait.


Qui de l'homme ou de la bête voit passer l'autre ...


Sortie de la vallée, la grande plaine s'ouvre à nous avec ses yourtes et ses chevaux.

A ce stade de la journée, vers midi nous n'avons toujours pas effectué le tiers de ce que qui nous attend. nous essayons de traverser une forêt qui s'avère être totalement infranchissable en raison de sa densité et des coulées de laves refroidies qui la traverse et coupent notre route.

Nous somme contraints de la contourner nous rallongeant de 30 kilomètres, afin d'éviter une gigantesque coulée de lave en avançant laborieusement dans un paysage ressemblant étrangement au " MORDORE " du Seigneur des anneaux (Sic Greg ... ) Nous en avons tellement raz le bol que nous prendrons même pas de photos de cet endroit.

Notre objectif est de rejoindre le campement de yourtes où nous avions acheté de la nourriture trois jours auparavent, pour cette fois-ci nous restaurer et y passer la nuit.


Décoration et structure intérieure d'une grande ger (yourte).


Nos efforts seront récompensés par un bon repas, ainsi que la possibilité de boire une bonne bière (voir deux ou trois  ... ) et le bonheur de dormir dans une confortable yourte chauffée par un bon vieux poêle à bois . LE TOP !!!


Notre ger  pour la nuit, sa tombe bien cette nuit il va geler blanc ...


Un poêle et un abri pour la nuit (en presque dur ... ) C'est trop bien !!!


Nous allons nous coucher non sans avoir été jeter un coup d'oeil sur nos trois compagnons, qui pour la nuit ne dormiront pas avec nous, mais  dans un petit sous bois que nous ont indiqué nos hôtes mongoles.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> Magnifiques photos et paysages..comme toujours.<br /> Un vrai plaisir que de suivre l'évolution du blog. :)<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Serait-il possible de nous montrer un aperçu du trajet parcouru sur une carte, afin d'essayer de situer les photos au fur et a mesure de leur présentation merci a bientôt<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Cavaliers dans la steppe.
  • : Deux voyageurs témoignent et rendent compte des préparatifs et du déroulement de leur projet de chevauché à travers les steppes mongoles ...
  • Contact

Généralités sur le Pays :




SITUATION


Latitude: 46° N (moyenne)
Longitude: 105° E (moyenne) 

 
 
 DONNÉES GÉNÉRALES 
                               

Fêtes nationales le 11 et 21 juillet

Population: 2.600.000 Mongols
Densité: 2 hab / km²
 Pop Urbaine :   59%
Capitale: OULAANBAATAR
Superficie: 1.565.000 km²
Littoral: 0 km
Frontières: 7.030 km
Etats Lim: Russie
Chine
Superficie: 1.565.000 km²
Superficie: 1.565.000 km²
  
  Monnaie:         le Tugrik        1€  = 2987,55000 Tugriks
                                                   1 Tugrik = 0,00031 €
                                                   (au 1er Juin 2009)

Recherche

Ballade mongole ...


Mönh höh tenger iveeg ! Kök tengri küchü bilan !


  (Puisse le ciel bleu éternel être avec toi)